Accueil » Gestion de projets » Cadre logique et objectifs d’un projet

Cadre logique et objectifs d’un projet

Archives

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

La définition des objectifs

Un objectif est ce que nous voulons, ou espérons  réaliser, grâce au projet. Les objectifs se situent à plusieurs niveaux différents d’une hiérarchie. Dans le langage des projets, une terminologie spécifique a été développée pour clarifier les objectifs de différents niveaux hiérarchiques et faciliter une compréhension commune.

L’arbre à problèmes

La technique de l’arbre à problèmes sert à déterminer les objectifs ou solutions à partir de l’analyse des problèmes.

L’analyse des problèmes, c’est examiner la situation actuelle et dégager les aspects négatifs en répondant aux questions suivantes :

  • quels sont les problèmes que doit résoudre le projet?
  • quelles sont les causes qui sont à l’origine de ces problèmes ?
  • quelles sont les conséquences de ces problèmes ?
  • qui est concerné par ces problèmes ?

Certains projets sont lancés en décidant directement des solutions (ou des activités) à implémenter sans qu’une analyse du problème et de ses causes n’ait été réalisée. Ces projets risquent de ne jamais rencontrer les réels besoins du public cible !

L’arbre à problèmes ou diagramme des problèmes est un outil efficace d’analyse des problèmes.

Pour le construire, les acteurs concernés doivent se mettre d’accord sur :

  • Le problème principal
  • Identifier les causes de ce problème en posant la question pourquoi ?
  • Procéder de la même manière pour chacune des causes identifiées, jusqu’à arriver aux causes élémentaires, sur lesquelles il est possible d’agir.

Le schéma résultant (lu verticalement) est appelé «arbre ou diagramme des problèmes».

On se sert de l’image d’un arbre avec ses racines et ses branches pour bien visualiser les relations de causes à effets : le problème « central » se trouve au milieu, les effets et conséquences du problème central sont visibles comme le feuillage d’un arbre tandis que les causes et origines des problèmes sont les racines.

Les conséquences se trouvent en haut, les causes sont situées en bas et les flèches indiquent les relations de cause à effet.

L’arbre à objectifs

Une fois que vous avez terminé l’analyse des problèmes, vous passez à l’analyse des solutions ou des objectifs.

L’arbre des solutions est l’image de la situation souhaitée après la résolution des problèmes.

  • On passe du négatif au positif !

Si un problème est un état négatif existant, en reformulant l’état négatif du problème en état positif, on transforme l’arbre des problèmes en un arbre des objectifs, reliés par des relations de « moyens à fins ».

L’arbre des objectifs représente alors la situation future qui sera atteinte après la résolution des problèmes. Il donne également une première indication en termes d’actions à envisager.

La construction de l’arbre des objectifs permet:

  • de vérifier la cohérence entre les différents niveaux de l’arbre des objectifs et de savoir si les causes identifiées induisent réellement le problème de départ.
  • de choisir votre stratégie ou axe d’intervention de remplir le tableau du cadre logique du projet.

Le choix de la stratégie

Dans cette phase, il s’agira de sélectionner les axes sur lesquels vous pouvez intervenir pour améliorer la situation négative de départ.

Les objectifs d’un arbre ne sont pas tous réalisables, avec impacts évidents et durables: il vaut mieux se concentrer sur un ou quelques aspects de l’arbre des objectifs.

Les stratégies sélectionnées peuvent être menées en parallèle et/ou être sélectionnées en fonction des ressources dont vous disposez et de vos capacités humaines et d’organisation.

Cela nous conduit à choisir un objectif principal et définir le chemin à suivre pour l’atteindre.

Les stratégies sont identifiées sur la base de la pertinence, de la faisabilité et de la pérennité/viabilité (capacité du projet à survivre au financement).

Hiérarchisation des objectifs

Il existe 4 niveaux d’objectifs à distinguer :

L’objectif global ou But : c’est la grande finalité du projet; il situe le cadre global dans lequel il s’inscrit.

Ce sont les avantages sociaux et/ou économiques à long terme auxquels contribuera le projet

L’objectif spécifique : Il s’agit du changement spécifique que le projet compte produire ou objectif à moyen terme. Il doit être précis et réaliste. C’est le « Pourquoi ? »  du projet. Il indique la situation immédiate des bénéficiaires à la fin du projet. Il est formulé en termes d’objectif atteint.

Les résultats : Les résultats sont aussi des objectifs intermédiaires; ce sont les produits concrets qui doivent être obtenus à la fin d’une période de temps donnée. C’est le «Quoi ?» du projet. Le résultat est exprimé comme un état atteint (situation souhaitée). Les résultats sont en dessous de l’objectif spécifique choisi.

Les activités : Ce sont aussi des objectifs. Ce sont les actions nécessaires pour produire le résultat attendu en un temps donné. C’est le «Comment?». Elles sont formulées en utilisant des verbes d’action. Les activités sont en dessous des résultats.

Le cadre logique

Le cadre logique ou matrice du cadre logique est un résumé du projet systématique et logique. Il montre les liens entre les différents niveaux d’objectifs (logique d’intervention) et comment on peut vérifier la réalisation des objectifs. Il définit ce qui échappe au contrôle du projet (hypothèses) et donne des informations de base sur les ressources nécessaires et le budget.

La matrice contient 4 colonnes:

  • La logique d’intervention
  • Les indicateurs objectivement vérifiables
  • Les sources de vérification
  • Les hypothèses

et 4 rangées :

  • Objectif global
  • Objectif spécifique
  • Résultats
  • Activités
Objectifs Logique d’intervention

Que veut faire le projet et comment compte t-il y arriver ?

Indicateurs objectivement vérifiable (IOV) Sources de

vérification

Hypothèses
Objectif global

 

OG……………

 

Comment s’assurer que les prévisions sont réalisées? Où trouver les preuves de réalisation ?  
Objectif spécifique

 

OS…………….. Comment s’assurer que les prévisions sont réalisées? Où trouver les preuves de réalisation ? Quels gros problèmes pourraient entraver le bon déroulement du projet ?

 

Résultats

 

R1………………

R2………………

 

Comment s’assurer que les prévisions sont réalisées? Où trouver les preuves de réalisation ? Quels gros problèmes pourraient entraver le bon déroulement du projet ?

 

Activités

 

A 1.1. ……………

A 1.2. …………..

 

Moyens Coûts Conditions préalables

Indicateurs objectivement vérifiables

Ils mesurent l’état d’avancement d’un objectif (et d’un résultat). Ils servent de base au système de suivi et d’évaluation du projet.

Ces indicateurs remplissent la deuxième colonne du cadre logique et sont liés à chaque niveau de la logique d’intervention (les objectifs généraux ou spécifiques et les résultats attendus).

Il est important d’énoncer les indicateurs de façon à ce qu’ils soient facilement repérables et surtout pertinents par rapport à ce qu’on souhaite observer. Ils répondent aux deux questions suivantes :

  • Comment est-ce qu’on sait si ce qu’on a planifié est actuellement en train de se réaliser ou pas ?
  • Comment est-ce qu’on mesure ce succès ?

Sources ou moyens de vérification

Elles décrivent les sources d’information pour les indicateurs retenus dans le cadre logique. Elles doivent être disponibles et accessibles.  Ce sont par exemple les rapports du projet, des articles de presse, des statistiques, des études, etc.

Les Hypothèses

Les hypothèses (suppositions ou conditions critiques) sont des facteurs externes au projet, sur lesquelles le projet a peu ou pas de prise mais qui sont importants, voire essentiels pour le succès du projet.

Par convention, on remplit la quatrième colonne après la première.

Pourquoi introduire les hypothèses dans notre document de projets?

Une logique d’intervention ne couvre jamais toute la réalité. Des facteurs externes peuvent avoir une influence déterminante. Il faut donc les identifier et en tenir compte.

Où trouver les hypothèses ou facteurs externes ?

Certaines se trouvent  comme objectifs dans l’arbre à objectifs (objectifs exclus).  D’autres hypothèses sont identifiées par les acteurs lorsqu’ils formulent le projet.

Comment sont formulées les hypothèses ?

Comme un état positif atteint. De cette façon elles sont vérifiables et appréciables.

Le calendrier ou plan d’action

Après avoir défini les activités, il faut les séquencer, c’est-à-dire décider par quoi l’on commence. On fait alors un plan d’action ou un calendrier des activités.

Le calendrier des activités constitue un document important car sa fonction est double : c’est d’abord un document de gestion et ensuite un document de contrôle de l’état d’avancement du projet.

C’est l’outil qui rappelle aux responsables du projet quelles sont les différentes phases et étapes que le projet doit réaliser pour atteindre son objectif immédiat. Il fixe les délais du projet.

Le calendrier des activités du projet doit donc comporter des renseignements sur les activités d’ordre technique (produits, activités, phases du projet, …) et sur les activités dites administratives (gestion des ressources, achat de matériel, élaboration des rapports, dates des évaluations,…).

Publicités